• Hervé

Un fameux concerto pour guitare

Le concerto d'Aranjuez (1939) est l'oeuvre du compositeur espagnol Joaquin RODRIGO (1901-1999). Aranjuez est une ville de la province de Madrid dans laquelle Rodrigo a résidé. Le Concerto tient son nom des jardins de la résidence royale d'Aranjuez.

La genèse de cette pièce revêt un caractère auto-biographique :

"Le premier mouvement, très joyeux est une évocation des jours heureux que Rodrigo a passé à Aranjuez avec sa fidèle compagne mais aussi collaboratrice de tous les instants, la pianiste turque Victoria Kamhi lors de leur lune de miel. Le deuxiè­me mouvement "adagio", est en fait une supplication adressée à Dieu : qu’il ne lui prenne pas la vie de sa femme Victoria, qui venait d’accoucher d’une petite fille de sept mois mort-née." Rodrigo était atteint de cécité depuis l'âge de 3 ans, et composait en braille. Il dictait ensuite ses partitions à un copiste, puis vérifiait les transcriptions avec l'aide sa femme, pianiste comme lui. Parmi les trois mouvements, c'est sans doute le deuxième "adagio" (à 7' sur la vidéo) qui est le plus célèbre, maintes fois repris dans des styles divers, ou encore mis en chanson.

Voici une version de ce concerto interprété par Jérémy JOUVE, avec l'orchestre symphonique de Taipei (Taiwan)


Né en 1979, Jérémy JOUVE est un concertiste international originaire de la région Rhône Alpes. Il a notamment étudié au conservatoire de Chambéry, avant de poursuivre ses études à Paris, et il est diplomé du CNSM. En plus de son activité de concertiste, il enseigne actuellement au conservatoire de musique de Genève, et au CRR de Paris. Il est également le parrain de "Guitare en Alpes" , un festival qui aurait du se tenir au mois de Mai à Chambéry, et dont nous espérons retrouver une nouvelle édition en 2021...!

Plus d'infos sur ce festival ici

14 vues