• Diane

Rachmaninov et ses "Cinq morceaux de fantaisie" (op.3)

Mis à jour : mars 22


Sergueï Rachmaninov (1873 -1943), compositeur, pianiste et chef d'orchestre russe.


Sa musique, il l'a dit et répété, est le reflet de son âme. Il n'a pas craint, comme les délicats, que l'âme se confonde avec les vicères.

Une âme slave, avec tout son faix de grosse mélancolie, de tristesse obscure, insondable comme une nuit d'hiver.


Je souhaitais vous faire découvrir un de ses cahier, "Cinq morceaux de Fantaisie" (op.3) pour piano.

Il y a quelques années maintenant, je l'ai découvert à travers le premier morceau qui le compose : "Élégie" (poème mélancolique).


Ce morceau a une signification toute particulière pour moi car il a joué un grand rôle dans la direction de ma vie professionnelle. Morceau d'un programme d'examen, à l'époque Diplôme de Fin d'Etudes aux examens départementaux. Touchés par l'interprétation, les membres du jury m'ont poussée à venir passer l'examen d'entrée en cycle professionnel la rentrée suivante.


Par la suite, ce morceau a suivi ma carrière, j'ai eu l'occasion de l'interpréter à plusieurs reprises.

Pour certains, vous l'avez d'ailleurs entendu à l'occasion du spectacle de l'école "Nouvel An Russe" en janvier dernier où j'étais accompagnée de Camille, notre professeur de danse contemporaine (cf photo).



J'ai poussé ma curiosité sur l'ensemble du cahier que j'ai également interprété en concert notamment sur des textes de Jacques-Bénigne Bossuet lus par Jean-Claude Drouot à l'Agence Nationale des Arts Sacrés à la Cathédrale d'Evry en février 2013, et à l'écriture de mon premier spectacle "La Poupée" avec ma compagnie Art'moirêve en janvier 2014, j'ai intégré l'"Élégie" et le "Prélude".


Bande-annonce "La Poupée" :

La pente de Rachmaninov, c'est la soumission au destin, ceux qui l'ont connu ont laissé le portrait d'un homme volontiers amer et solitaire.

Sa musique traduit toute la gamme des émotions, il utilise un langage personnel, il a son arôme. Symphoniste de premier ordre, son écriture pianistique s'en ressent fortement avec une utilisation de tout le registre du clavier, une écriture dense, une structure puissante et rythmée.


Voici une liste (non exhaustive bien évidemment) de quelques interprétations qui vous permettront de découvrir cette oeuvre en musique!


* 1ère pièce de l'opus : "Élégie" (en mi bémol mineur)

Interprétation pour piano :

Arrangement pour piano et violoncelle :


* 2ème pièce de l'opus : le fameux "Prélude" (en ut dièse mineur) qui ne cessera jamais d'être associé au nom de son compositeur. Trois accords à l'unisson dans le grave qui résonneront encore longtemps dans les salles de concert.


Interprétation pour piano :

Arrangement "fantaisiste et virtuose" :


* 3ème pièce de l'opus : "Mélodie" (en Mi Majeur)

Interprétation pour piano :


* 4ème pièce de l'opus : "Polichinelle" (en fa dièse mineur)

Interprétation pour piano :


* 5ème pièce : "Sérénade" (en si bémol mineur)

Interprétation pour piano :

Bonne écoute !

0 vue